http://ciddhu.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté de science politique et de droit|faculte-science-politique-droit|http://www.fspd.uqam.ca/

Clinique internationale de défense des droits humains de l'UQAM


Chercher dans ce site


coordination.ciddhu@gmail.com



Équipe de professeur.e.s et d’avocat.e.s

La Clinique est menée par les étudiants et les étudiantes et leur travail se fait sous la supervision d’une équipe de plusieurs professeurs, professeures et avocats, avocates. Les membres de cette équipe d’encadrement sont des professionnels et professionnelles hautement qualifiées qui visent à transmettre aux étudiants et aux étudiantes leur passion quant à la promotion et à la défense des droits humains.

Prof. Mirja Trilsch, Directrice

mirja trilschMirja Trilsch est professeure au département des sciences juridiques de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) où elle enseigne le droit constitutionnel et le droit international des droits de la personne. Elle est détentrice d'une maîtrise (LL.M.) en droit international et comparé des droits humains de l'Institut de droit comparé de l'Université McGill. En 2007, elle a obtenu son doctorat avec mention summa cum laude de l'Université de Düsseldorf (Allemagne), sa thèse portant sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels. Avant de se joindre à l'UQAM, d’abord comme chargée de cours et ensuite comme professeure, Mme Trilsch a enseigné à la faculté de droit de l'Université de Düsseldorf et a œuvré auprès du Tribunal pénal international pour l’Ex-Yougoslavie.

Depuis 2011, elle est la directrice de la Clinique Internationale de Défense des Droits Humains de l'UQÀM (CIDDHU). Elle publie régulièrement dans le domaine des droits de la personne et a dernièrement agi à titre de rapporteur national (Canada) au Congrès de l'Académie internationale de droit comparé en 2014 pour le sujet « Les droits sociaux et économiques en tant que droits fondamentaux ».

Me Elise Hansbury

elise hansburyDétentrice d'une maîtrise en études internationales, avec une spécialisation en droit international, de l'Institut de hautes études internationales et du développement, à Genève, Elise Hansbury poursuit actuellement ses études doctorales sous la direction du Professeur Bernard Duhaime à l'UQAM. Son doctorat porte sur le dialogue judiciaire entre les instances internationales en matière de protection des droits humains depuis la perspective interaméricaine.

Pendant son séjour à Genève, elle a été assistante d'enseignement et de recherche à l'Institut de Hautes Études internationales et du Développement et a occupé un poste de juriste junior au sein du Département des normes internationales du travail de l'Organisation internationale du Travail (OIT). Elle a intégré l'équipe de la CIDDHU en mai 2013 en tant que case manager dans l'affaire Guayubin. Elle est chargée de cours à la CIDDHU depuis la session d'hiver 2014.

Me Milton James Fernandes

milton james fernandesMe Milton James Fernandes est membre du Barreau du Québec et du Barreau de New York, en plus de détenir un Baccalauréat en sciences politiques de l'Université York (Ontario) et d'être diplômé du Programme National (LLB/BCL) de la Faculté de droit de l'Université McGill (Québec). Il est également chargé de cours au Département des sciences juridiques de la Faculté de science politique et de droit de l'UQAM. Avant de rejoindre les rangs de l'UQAM et de la CIDDHU en 2007, Me Fernandes a notamment agi à titre d'enseignant à la Faculté de droit à l'Université Nationale du Rwanda à Butare. S'intéressant particulièrement aux techniques de plaidoirie, tant à l'oral qu'à l'écrit, Me Fernandes a été amené à encadrer plusieurs équipes d'étudiants-es en droit, entre 1997 et 2003, au sein des Facultés de droit de l'Université McGill et de l'Université Nationale du Rwanda, dans le cadre d'un concours de plaidoirie de droit international public renommé, le Philip C. Jessup International Law Moot.

Passionné par la question des droits de la personne, Me Fernandes a travaillé, lors de son parcours professionnel pour le compte de plusieurs ONG et personnes physiques afin de contribuer au développement des régimes effectifs de protection des droits de la personne tant au Canada qu'au niveau international. À ce titre, celui-ci a plaidé devant de multiples instances judiciaires telles que la Cour suprême du Canada et le Comité des droits de l'homme de l'ONU. Me Fernandes a également agi à titre d'administrateur pour plusieurs organismes de bienfaisance, notamment l'organisme Education Beyond Borders, dont il est le co-fondateur, et pour le Comité sur l'égalité de l'Association du Barreau canadien (section Québec).

Me Marc Perron

marc perronMe Perron s’est joint à l’équipe de la CIDDHU en tant qu’avocat et chargé de cours en 2010. Avocat, médiateur agréé et arbitre de différends, il est membre du Barreau du Québec depuis 1987 et il est associé du cabinet LPLV à Montréal. Il a complété un baccalauréat ès sciences (Psychologie), sa License en droit ainsi que la scolarité de maîtrise en droit international. Ancien étudiant de la CIDDHU (2008), il a participé à la rédaction d'un rapport sur la situation de l'enregistrement des naissances et le droit à l'éducation à travers le monde qu’il  a eu la chance de présenter devant le Comité des droits de l'enfant, à Genève, en septembre 2008. Me Perron exerce sa pratique principalement en litige commercial et droit du travail, il a été membre de divers comités du Barreau du Québec et du Barreau de Montréal, au sein desquels il demeure un participant actif.

Me Michelle Langlois

Michelle LangloisMichelle Langlois est une juriste canadienne spécialisée en droit international des droits humains et dans l’enseignement clinique juridique. Durant ses études, elle a agi à titre de case-manager et coordonnatrice pour la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU). Mme Langlois a donné plusieurs conférences sur le thème des droits humains et de l’apprentissage par expérience, ainsi que supervisé la rédaction de rapports parallèles sur les droits des enfants, sur la discrimination basée sur le genre et sur la violence en Asie du Sud-Est et dans les Caraïbes. Son intérêt pour l’Asie l’a amenée à faire du bénévolat pour le Extrajudicial Killings Unit of the Cambodian Human Rights and Development Association (ADHOC) et pour la Faculté de droit de l’Université de Phayao en Thaïlande au sein d’une clinique juridique itinérante. Durant sa première année de droit, Michelle Langlois a remporté le Best memorial à la Inter-American Human Rights Moot Court Competition à Washington D.C. Elle supervise maintenant l’équipe de l’Université du Québec à Montréal qui participe à ce concours.

Après son stage auprès d’un grand cabinet de droit canadien, Mme Langlois a complété sa maîtrise en droit international des droits humains de l’Université Notre-Dame aux États-Unis avec la mention summa cum laude. Sa thèse porte sur les enjeux éthiques et pratiques auxquels font face les grands cabinets de droit dans la mise en œuvre des Principes directeurs relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies. Michelle détient également un baccalauréat en Relations internationales et droit international de l’Université du Québec à Montréal et un certificat en études asiatiques. Elle a été admise au Barreau du Québec en 2014 et travaille aujourd’hui en tant que chargée de projet pour l’organisation SHIFT basée à New York.

Me Frédéric Paquin

frederic paquinMe Frédéric Paquin a travaillé pendant plus de onze ans à titre de plaideur pour le gouvernement canadien. Il a représenté la Couronne devant les tribunaux judiciaires dans le cadre d’actions en responsabilité civile, de recours en contrôle judiciaire et de demandes de nature constitutionnelle, notamment en matière constitutionnelle autochtone. Depuis 2012, Me Paquin enseigne le droit au Collège de Valleyfield dans le cadre du programme de Techniques juridiques. Il supervise également des dossiers à la CIDDHU. Il est présentement chargé de cours à l’Université du Québec à Montréal, où il enseigne le droit autochtone. Enfin, Me Paquin agit à titre d'avocat-conseil en droit administratif et constitutionnel dans le cadre de recours en droit de l'environnement.

Prof. Bernard Duhaime, Fondateur

bernard duhaimeBernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM. En 2005, il a fondé la CIDDHU, qu’il a dirigée pendant plusieurs années. Il contribue à la promotion et la défense des droits humains depuis 1996, ayant collaboré avec plusieurs organisations de défense des droits de la personne et des peuples autochtones, des défenseurs des droits humains, des organisations internationales ainsi que des États. Dans le cadre de ses activités à la CIDDHU, il  a entre autres représenté avec succès les victimes dans les affaires Chitay Netch c. Guatemala ainsi que Dorzema et al. c. République Dominicaine, devant la Cour Interaméricaine de Droits de l’Homme. Le Pr Duhaime a produit de nombreuses publications et rapports institutionnels dans ses domaines d’expertise et été chercheur et professeur invité dans des universités aux États-Unis, en Amérique latine et en Europe.  Avant de rejoindre l’UQAM, il était avocat à la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme de l’OEA. À partir du 1er décembre 2014, il agira à titre de membre du Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires du Conseil des Droits de l'Homme de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Le Pr. Duhaime continuera de conseiller la direction sur l’orientation stratégique de la Clinique.

Prof. Dalia Gesualdi-Fecteau

dalia gesualdi fecteauMe Dalia Gesualdi-Fecteau est pofesseure au Département des sciences juridiques de la Faculté de science politique et de droit de l'UQAM. De 2005 à 2012, Dalia a pratiqué le droit du travail à la Direction générale des affaires juridiques de la Commission des normes du travail. Dalia est aussi affiliée au Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail et a participé à différents projets de recherche, notamment sur les nouvelles formes d'emploi et le travail atypique ainsi que sur les disparités de traitement en milieu de travail. Elle s'intéresse également à la situation, au Canada, des travailleurs étrangers temporaires. Dalia a collaboré à la CIDDHU comme avocate chargée d'un dossier à la session d'hiver 2013, à l'automne 2014 et à l'hiver 2015.

Me Catherine Lafontaine

catherine lafontaineMe Lafontaine est membre du Barreau du Québec depuis 2013 et est avocate au sein du cabinet Monette Barakett. Diplomée du baccalauréat en relations internationales et droit international (BRIDI) ainsi que du baccalauréat en droit de l'Université du Québec à Montréal, elle a complété, lors de ses études, un stage de dix mois auprès de la Commission interaméricaine des droits de l'homme, située à Washington D.C., en tant que Fellow Brian Tittemore. Elle a également participé au concours de plaidoirie Inter-American Human Rights Moot Court Competition pour lequel elle a, par la suite, été entraîneure et juge.

Celle-ci s'est engagée au sein de la CIDDHU d'abord à titre d'étudiante, puis comme coordonnatrice pendant un an et demi. Elle a plus récemment encadré des équipes d'étudiants et d'étudiantes en tant qu'avocate responsable de dossiers.

Saïd Hammamoun

Saïd Hammamoun est présentement chargé de cours à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et à l'Université de Montréal (UdeM). Il était chercheur postdoctoral au Centre de recherche en droit public de l'Université de Montréal. M. Hammamoun est titulaire d'un doctorat en droit dont la thèse porte sur les clauses relatives aux droits de la personne dans les accords extérieurs de l'Union Européenne. Ses domaines d'expertises sont le droit international et européen des droits de la personne, les mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de la personne, le droit de l'Union Européenne, la gouvernance des politiques migratoires et enjeux sécuritaires et droits fondamentaux. Par ailleurs, il collabore à la revue European Foreign Affairs Review en sa capacité de Deputi Editor. M. Hammamoun a intérgré l'équipe de la CIDDHU en 2014.

Me Jean-Philippe Mackay

jean philippe mackayMe Jean-Philippe Mac Kay est membre du Barreau du Québec. Il détient une formation en droit civil (B.C.L.) et en common law (LL.B.) de la Faculté de droit de l'Université McGill, de même qu'un baccalauréat en relations internationales et droit international de l'Université du Québec à Montréal. Ancien participant de la CIDDHU, Me Mac Kay a également accompli un stage d'auxiliaire juridique auprès de l'Assistance des Nations Unies au procès des Khmers rouges.

Il travaille actuellement auprès d'un juge de la Cour d'appel du Québec à Montréal à titre d'avocat-recherchiste. Passionné des rapports juridiques entre l'État et les sujets de droit, Me Mac Kay s'intéresse particulièrement au contrôle judiciaire de l'action administrative.

Me Maryse Décarie-Daigneault

maryse décarieMe Maryse Décarie-Daigneault est diplômée d'un baccalauréat en droit international et relations internationales, ainsi que d'un baccalauréat en droit. À la suite de sa participation à la CIDDHU à l'hiver 2010, elle a effectué un stage au Mexique auprès de la Coalición de Mujeres Unidas Rumbo al Desarollo dans le cadre du projet Jurisprudence autochtone. Elle  travaille maintenant comme  recherchiste auprès de la Cour d’appel du Québec.

Me Nicolaos Strapatsas

Nicolaos strapatsasDr. Nicolaos Strapatsas est avocat criminaliste à l'étude Schurman Longo Grenier à Montréal. Il est chargé de cours, et anciennement professeur substitut au Département des Sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est un collaborateur de longue date de la CIDDHU, et fut co-directeur par intérim en 2011-2012. Il est diplômé de l'UQAM (LL.B.) et du Irish Centre for Human Rights à l'Université Nationale de l'Irlande (Galway) où il a complété sa maîtrise (LL.M.) et son doctorat (Ph.D.) en droit international des droits humains.

Retour en haut de page